PODCAST – Au coeur du Bugey : discussion avec Romain Bonnard vigneron entre passion et bon sens

Le Bugey est une région viticole française située à l’est du pays. A une heure de Lyon, proche du Jura et de la Savoie, le Bugey, au milieu de ses montagnes offre des vignobles confidentiels, nous découvrons l’un d’eux : le domaine Bonnard. Aujourd’hui je vous emmène à Crept, un petit village de la commune de Sellonnaz où les vignes environnantes sont la propriété de Romain Bonnard et sa famille.

Aujourd’hui j’accueille Romain Bonnard, représentant de la 3e génération de vignerons de la famille Bonnard, qui cultive la vigne dans la région du Bugey. Sa famille produit du vin à Crept, un petit village de la commune de Seillonnaz et met surtout tout en oeuvre pour valoriser l’appellation. Ce jeune vigneron parle de ses vignes avec des étoiles dans les yeux : et nous donne envie de découvrir les pépites de la région !

Romain et moi on se connaît depuis longtemps. Pour ne rien vous cacher, la maison de campagne de la famille se situe dans leur village et petite j’allais jouer avec sa sœur Anne-Sophie. Romain, d’aussi loin que je m’en souvienne, n’était jamais loin du tracteur qui roulait entre les rangs des coteaux calcaires et abruptes du village. 

Dans ce podcast, Romain et moi discutons du Bugey et de son renouveau au sens où sa génération fait de beaux efforts pour valoriser sa région. On discute également de sa famille dont il est fier, de ses voyages et de ses ambitions pour le domaine. 

Romain Bonnard, un vigneron de bon sens

Romain ce qu’il aime le plus au monde ce sont deux choses : la vigne et sa famille. A l’âge de 26 ans il peut dire fièrement qu’il est comblé puisqu’il travaille le vignoble familial avec ses proches. Il est le digne héritier du domaine dont son grand père est le fondateur. Depuis petit il souhaite être vigneron. 

Cette passion ne l’a jamais quitté. Après des années d’études dans le domaine et quelques voyages mouvementés et plein d’enseignement il s’établit au domaine afin d’en assurer la pérennité. C’est donc à Crept, village dont il est originaire que son père, sa sœur, son oncle, son cousin et lui-même s’occupent de 16 ha de vignes plantés sur les flancs des coteaux de l’appellation Montagneux. 

Si le jeune vigneron a de l’ambition cette dernière n’écrase pas le « bon sens paysans » qui pousse Romain à faire un vin dont il est fier. C’est en ce sens qu’il propose des vins frais, droits, aromatique avec certes du caractère mais surtout soucieux de préserver l’environnement. Ainsi, il son domaine est naturellement labélisé agriculture biologique, avec un entretien biodynamique. Tout est local, de la main d’œuvre aux décoctions de plantes, tout est issus du Bugey. 

Romain Bonnard, acteur du renouveau de la région du Bugey

Parlons-en du Bugey ! Nombreux sont ceux qui ont du mal à situer cette région viticole assez discrète. D’ailleurs, Romain le dit lui-même : une nouvelle génération s’installe et souhaite bousculer les codes. Qu’il s’agisse d’héritiers de vignobles déjà établis ou de nouveaux vignerons qui achètent leurs premières vignes, ils sont tous jeunes et déterminés. 

C’est en ce sens d’ailleurs que Romain refuse de se qualifier d’ambassadeur. A l’instar de ce terme trop autocentré il privilégie le mot « génération ». La relève est assurée, et le Bugey va faire du bruit. 

De plus en plus les restaurants, cavistes et pays étrangers réclament la fameuse Mondeuse, cépage roi de la région. C’est donc sans surprise que Romain Bonnard m’informe que ses carnets de commandes sont bien remplis et que la demande est plus forte que la production.  

En parlant de production, vous trouverez au domaine du blanc, du rouge et du pétillant (pas de Cerdon cependant, n’étant pas sur l’appellation. Ainsi tous les palais pourront se délecter des vins du Bugey.  Une chose est certaine, c’est que Romain Bonnard souhaite travailler sur des cépages autochtones, ceux qui connaissent la montagne depuis des centaines d’années, ceux qui rendent fiers les vignerons qui se succèdent mais surtout ceux qui résistent aux changements climatiques.

 

Le conseil de Romain Bonnard pour tous les curieux et curieuses du vin 

Vous avez à présent l’habitude de la question de fin de podcast : Quel est votre conseil pour un débutant du vin ? Pour le représentant de la troisième génération de vignerons de la famille Bonnard la réponse est évidente.

Il faut se déplacer, chez son caviste. Il faut construire une relation de confiance avec ce commerçant de proximité, lui faire parler du produit. Et le mieux, c’est de partager les moments de dégustation avec d’autres néophytes du vin. ainsi, exit la peur d’être ridicule, et bienvenue au partage, à la découverte progressive des spécificités. Bonjour les surprises et les beaux souvenirs !

Romain lui même, même en tant que fils de vigneron, est passé par là : entre l’hésitation du goût et la peur de mal qualifié, il a tout de même surmonté cette appréhension. Et il nous encourage à faire de même. C’est le ressenti qui compte.

Merci beaucoup à toi Romain. J’espère également, chers auditeurs et auditrices, que vous avez apprécié cet épisode. A mes yeux, s’il faut retenir une phrase de cette échange, c’est bien celle-ci : 

« On essaye d’être vignerons de bon sens. si je devais donner aujourd’hui une étiquette à ce qu’on veut donner comme idée dans notre vin et dans notre façon de travailler c’est d’être des vignerons de bon sens. Faire les choses, pas parce qu’il faut être labellisé, pas parce qu’il faut entrer dans un code, simplement pour faire au mieux « 

Romain Bonnard

Vous souhaitez me donner un petit coup de pouce ?

  • Parlez du podcast autour de vous, dans la vie réelle et/ ou sur les réseaux sociaux
  • Offrez moi quelques mots en mettant un avis et en notant le podcast sur Apple podcast
  • Abonnez vous à Vin’pertinent sur votre plateforme d’écoute pour ne rien manquer des prochaines conversations autour du vin !

Si vous avez une idée d’intervenant.e, de personne inspirante du vin, n’hésitez pas à me le faire savoir !

Vous souhaitez découvrir le vin autrement en ma compagnie ?

📹 Pour les vidéos, tout se passe sur YouTube. Pour apprendre le vin pas à pas à travers des questions thématiques.

📸 Pour les photos, tout se passe sur Instagram. Pour découvrir les dessous d’une passion

💬 Pour les réseaux, ça sera l’éternel Facebook !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.